jeudi 17 novembre 2016

Ampère ?!

Je n'écoute pas la radio.

Enfin... rarement !

Quand je l'écoute, c'est souvent en prenant la voiture, derrière mon mari, qui avait laisser la radio allumée.

Et ce matin là, je tombe sur un interview sur France Inter d'un historien qui vient d'écrire un livre sur la vie d'Ampère.

Et moi, je connaissais bien Ampère (il a une unité à son nom !) J'ai utilisé ses découvertes (lois des gaz et plus basiquement notion de tension, de courant, d'électromagnétisme...) dans le cadre de mes études universitaires.

Je pensais n'avoir plus grand chose à apprendre de lui...

Quelle fut ma stupeur lorsque j'appris, par la bouche de cet historien, que Marie-André (si si, c'est le prénom d'Ampère !) n'avait pas été à l'école !

Je me suis alors promis de faire des recherches, qui n'ont pas eu besoin d'aller très loin, puisque voici ce qu'en dit Wikipedia :

André-Marie Ampère est le fils de Jeanne Antoinette de Sutières-Sarcey et de Jean-Jacques Ampère, un riche négociant en soie de l'agglomération lyonnaise. Il passe son enfance et son adolescence dans la maison familiale située à Poleymieux-au-Mont-d'Or. Son père est un fervent disciple du philosophe Jean-Jacques Rousseau, dont les théories en matière d'éducation sont au fondement même de l'éducation du jeune André-Marie. Ce dernier se forme librement en puisant dans la bibliothèque de son père. Son éducation repose notamment sur la lecture de L'Histoire naturelle de Buffonet de L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. Son premier véritable contact avec les mathématiques a lieu à l'âge de treize ans au cours de la lecture des Éléments de mathématiques de Dominique-François Rivard. Naît alors chez lui une véritable passion pour l'algèbre et les coniques. Sachant lire le latin, il s'intéresse ensuite aux travaux d'Euler et de Bernoulli.



Je me prête alors à penser : mais que serait devenu Ampère si son enfance avait été encadrée par la future lois 14bis ? "Oui, c'est bien qu'il se passionne des sciences naturelles, mais il n'a pas acquit le socle de compétences attendus en mathématiques pour son cycle... " 

La loi 14bis, elle s'en fout bien qu'Ampère se passionne PLUS TARD pour les Mathématiques. Là, il faut qu'il fasse ce qu'un programme, rédigé par des personnes qui n'ont bien souvent JAMAIS enseigné dans leur vie, lui demande de faire. 

A  treize ans, obligé d'aller à l'école (parce que son père aurait tenu bon jusqu'au bout au nom de sa philosophie de vie) aurait-il eu le temps de lire Éléments de mathématiques ? (avec ses devoirs, pas sûr !) Aurait-il fait ses précieuses découvertes, qui lui auront fallu plus tard la reconnaissance de Napoléon ? Jusqu'à quel point nos vies auraient été chamboulées par son absence dans les domaines physiques/chimie ? Peut-être que la tension ne s'appellerait pas la tension mais la ... wapiti ?

Et quels dégâts la loi 14 bis va-t-elle causer au monde de demain ?

De combien de génies en devenir allons-nous nous passer ?

Quelles futures découvertes allons-nous tuer dans l'oeuf en forçant nos enfants à étudier un programme qui n'a PAS montrer son effectivité (puisque le gouvernement n'a toujours pas réaliser l'étude OBLIGATOIRE qu'il devait fournir depuis 2011 quand aux nouveaux programmes ; ici pour plus d'info à ce sujet !)

Enfin bref, tout ça pour vous dire, Ampère n'a jamais été à l'école !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire